Le Chat, de Georges Simenon (1967)

lechatTitre : Le Chat

Auteur : Georges Simenon

Année : 1967

Genre : Drame

Histoire :

Emile et Marguerite forment un couple qui se sont aimés autrefois, quand ils étaient jeunes. Aujourd’hui, ils ne se supportent plus. Ils vivent toujours ensemble, se côtoient tous les jours mais refusent même de se parler. Pourquoi ? Comment en sont-ils arrivés là ? Et si c’était la faute du chat ?

Critique :

Autant vous prévenir tout de suite, Le chat est un roman extrêmement pessimiste et où la haine imbibe chaque parole des personnages. Ceux-ci ont vieilli, n’ont jamais eu d’enfant et vivent au fond d’une impasse. Dans leur petite maison, ils se livrent une guerre où les munitions sont de petits actes banals pour blesser l’autre, où les obus sont de petits papiers sur lesquels chacun écrit un mot ou une courte phrase qu’il envoie à l’autre. La bombe atomique, c’est la mort du chat d’Emile. Marguerite l’a tué. Pour se venger, Emile s’est attaqué au perroquet de Marguerite.

Vous l’aurez compris, c’est pas la joie chez les Bouin. Quant au lecteur, c’est à voir ! Personnellement, j’ai bien apprécié, mais sans plus. Je pense que c’est le style qui m’a un peu perturbée et l’histoire, bien qu’excellente, tire un peu en longueur (et pourtant, le roman est très court). Ca ne m’a pas empêchée de finir Le Chat en deux jours et d »adorer les rares conversations entre Emile et Marguerite, qui sont très cyniques et froids.

Une adaptation en a été faite par Pierre Granier-Deferre, avec deux géants du cinéma français, Jean Gabin et Simone Signoret. Ceux-ci sont parfaits dans leur rôle. Pas mal de choses diffèrent du roman au niveau de l’histoire mais finalement, j’ai préféré le film au livre.